Des évènements au petit poulailler

Cette année les couvaisons ont eu du mal à démarrer. Les anciennes ont continué leurs petites occupations entre sècheresse et canicule. Début avril il neigeait abondamment et mi mai plus d’eau nulle part…. les organismes se fatiguent, tout comme la planète….
Comme mon jardin, la ponte est réduite à une peau de chagrin !

2 nouvelles cocottes !

Afin de renouveler un peu la troupe, je suis allée chez un de mes fournisseurs habituels chercher des nouvelles recrues. Mon choix s’est porté sur une poulette Sussex de souche industrielle, et chose que je n’attendais pas, une magnifique jeune Faverolles. J’avais eu un couple il y a longtemps et j’en garde un joli souvenir, leur tranquillité, leur gentillesse et leur beauté avec cette tête si particulière qui ressemble à une chouette à cause de leurs favoris et leur barbe. Impossible donc pour moi de résister à en reprendre une.

Bountie (orthographe validée par mes soins !!!) et Châtaigne ont donc intégré le petit poulailler.
Après une mini quarantaine visant surtout à ce que tout le monde se voit sans s’agresser (je n’ai jamais eu de problèmes sanitaires avec cet éleveur), les 2 demoiselles sont donc sorties rejoindre le groupe après quelques jours.
Je redis encore que l’intégration par un minimum de 2 est recommandée, sauf cas particulier. En effet il faut bien être deux pour se serrer les ailes face aux anciennes, et surtout ici Ronchon (on se demande pourquoi elle s’appelle comme ca…) qui prennent un réel plaisir à rappeler les lois de la hiérarchie aux dernières arrivantes.
Comme d’habitude la gamelle et le coucher sont des lieux de discussions plus ou moins sympathiques où même sans traducteur je comprends que ce qui est dit n’est pas forcément aimable…..

Châtaigne et Bountie

On a cependant à faire à un duo de poulettes armées de toupet et de culot qui jouent les dominées quand ca s’impose mais n’hésitent pas à feinter dès qu’elles peuvent. Ces 2 là iront loin !!!!
Même Rainbow qui n’a rien demandé se retrouve avec une Bountie prête à en découdre quand il passe trop près…..et d’ailleurs quand c’est elle aussi qui passe près de lui ce qui est quand même un peu gonflé !!!!!

Elles sont au milieu de mes pieds quand je suis dans le terrain, pas sauvages du tout, pas stressées non plus, et la plume solidaire !!!

Couvaison enfin !

En même temps, Patafix s’est mise à couver !!! Elle qui l’an dernier a attaqué en février s’y est mise cette année à la mi-juin. Si la dernière fois j’avais stoppé les choses je m’étais promis que cette année je la laisserai faire, pour « voir » et pour le plaisir de poussins dans la maisonnée.

J’ai donc à nouveau commandé des œufs fécondés là où je le fais habituellement (oeuf-poule-poussin.com) . J’ai choisi des petites races, la crainte sans doute de réitérer l’épisode « Pollen » qui m’a bien échaudée. J’ai donc fait des choix en conséquence et commandé 4 œufs. auxquels 2 avait été rajoutés par l’expéditrice, en cadeau, ces petits gestes sont toujours agréables et reçus comme tels.
Bien emballés comme d’habitude mes œufs ont voyagé 2 jours, postés le mardi et arrivés le jeudi midi par la poste. Bien protégés, dans un carton, des chips de polystyrène, leur boite, et avec la canicule l’hygrométrie était maintenue par des papiers absorbants humides.
6 œufs donc que je suis allée poser le soir sous Patafix.

Tout de suite elle les a adoptés. J’y ai rajouté un des siens car je voulais voir si Pantoufle, bien que j’ai régulièrement surpris quelques ébats, était fertile.
7 œufs en piste donc. Au mirage à J7 tout le monde suivait son chemin. j’ai ma réponse quant aux capacités de mon petit Sabelpoot porcelaine citronnée. Petit, mais costaud !!!

Pantoufle gentil petit coq Sabelpoot
Mirage à J7

 

 

 

 

 

 

 

A J14 seulement 3 avaient continué la route. La canicule je pense n’a rien arrangé pour que les œufs se développent correctement. Ces 3 éclosions ont donc été très attendues dans le petit poulailler qui n’a pas vu de « bébés » depuis longtemps.

Mirage à 14 jours

Enfin, un matin à la date prévue, merveilleux petit bonheur, je passe à 11h, aucun œuf brèché et à 14h, en balade dans le coin avec mon petit café, j’entends que ca « pioupoute » sous la mère. Je regarde et je vois 2 petites boules de duvet !!!! Magique. Patafix n’a donc pas essayé de les tuer comme l’avait fait pour elle sa mère couveuse….

les deux poussins viennent de naitre
Patafix et ses 2 poussins
Patafix et ses 2 poussins

 

 

 

 

 

 

 

 

Encore mieux, elle leur parle, les protège, Patafix est une bonne maman.
Le 3e œuf n’a pas éclos, le poussin est mort. Bien que triste je me dis qu’on a quand même deux petits pillous, c’est très chouette !!!!

 

A chaque jour suffit sa peine….

Aujourd’hui, en début de matinée j’ai pu voir que tout le monde allait bien. Les deux étaient à ses côtés. Et puis à midi, en allant donner à manger, je n’en vois qu’un.

Du coup je soulève Patafix, et là…..je vois le second mort. Ecrasé. Ca arrive, surtout avec des races lourdes. J’ai déjà eu ca avec des Brahmas il y a longtemps. C’est involontaire, la mère ne fait rien de mal, juste une maladresse fatale pour le petit. Il y a une telle différence de taille entre eux !
Depuis ca a toujours été mon angoisse quand des petits naissent. Et là ca s’est reproduit……… Patafix si bonne maman, a tué son petit sans s’en apercevoir. Que faut il faire ?

Mon moral en a vraiment pris un coup, après la joie d’hier où j’étais heureuse pour elle, pour eux et pourmoi, aujourd’hui est triste et gris.

Le combat pour la vie est dur pour toutes les créatures de la planète. Et une vie de poussin, c’est truffé de dangers.

Il m’a donc fallu réfléchir à ce que je devais faire. Laisser le second poussin au risque que cela se reproduise ? Le prendre en charge comme je l’avais fait pour sa mère avec ce que ca implique ? (J’avais envisagé l’idée qu’elle reproduise ce que sa mère avait fait et donc de devoir « m’y coller » mais pas ca….), Priver Patafix de son petit ?

Là il faut reconnaitre que rentrent aussi en ligne mes propres projections, Humaines et maternelles, qui ne facilitent rien.
La décision a donc été prise de prendre le petit en charge. Une petite vie s’est déjà arrêtée, et si ca se reproduit je me sentirai terriblement coupable.
J’ai donc réinstallé mon « petit bazar » dans la salle de bains. Les vieux réflexes sont revenus. C’est parti pour 2 mois d’élevage.
La seule différence c’est que Patafix m’a identifiée immédiatement comme sa mère, je l’ai fait naitre, ce qui n’est pas le cas ici mais nous nous apprivoisons mutuellement. Je le rassure, je lui parle, je le réchauffe quand il est hors de la corbeille mais sur moi, je donne du contact, et aujourd’hui il a eu son premier repas.
En bref je me fais à nouveau greffer un poussin sur l’épaule pour les semaines à venir !

J’avais choisi des prénoms quand ils étaient deux. Mais finalement ce poussin s’appellera Patachon, un peu comme nos vies depuis midi.

Quant à ma Patafix adorée, et bien je l’ai isolée pour 2 ou 3 jours. Je descends la consoler et aussi me consoler moi, je crois….
Elle leur parle encore mais si ils étaient morts tous les deux elle ferait de même. Je sais que ca va passer.
Je lui parle comme d’habitude et je la caresse, lui fais ses gratouilles qu’elle adore puis la repose. Nous reprendrons nos bonnes vieilles habitudes dans quelques temps.

En tous cas, si tout se passe bien maintenant pour la suite, ce que j’espère quand même…. je suppose qu’il va y avoir beaucoup de monde sur moi dans quelques temps quand je serai dans mon transat au jardin, Patafix et Patachon !!!

La vie est imprévisible. Est-ce ce qui la rend intéressante…. ????

Patachon 24 H

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.