Le poulailler

La "maison" de ces dames est prête !

Enclos extérieur donnant sur l'enclos intérieur, grillagé tout le tour (y compris dessus) et où se trouve le poulailler.
Enclos extérieur, enclos intérieur, poulailler.

Projet bien réfléchi, et envie de recommencer une nouvelles aventure poulesque, j'ai donc construit mon petit poulailler non loin de la maison (idéal pour plusieurs raisons comme la sécurité, le côté pratique surtout en hiver), une chape en béton était déjà existante, l'endroit servait autrefois de chenil pour chien de chasse dans ce que j'en sais....

Hop, des planches, des clous, des plaques bitumées pour le toit, une idée bien précise en tête de ce à quoi je voulais qu'il ressemble, et c'est parti !!!!
Penser aux aérations, l'air doit circuler dans le poulailler, mais pas de courants d'air qui rendent les poules malades !
J'ai laissé des petites ouvertures en hauteur, donc pas au niveau des poules et des perchoirs, grillagées pour la sécurité, et sur lesquelles j'ai placé des stores en "brise-vue" pour protéger du froid en hiver. En journée l'air circule aussi par la porte qui reste ouverte ou entrouverte en fonction de la saison.

Quelques jours plus tard la maison de ces dames était faite.

Des perchoirs posés ici ou là, à différents niveaux pour satisfaire tout le monde, des nids garnis de foin. Tout était prêt.

Enclos extérieur donnant sur le terrain.

Ce petit enclos a été grillagé hermétiquement (en haut comme autour), avec une petite ouverture donnant sur un petit parcours, lui aussi grillagé tout autour, mur en pierres sur un côté et pommier bien placé, au milieu, car il protège des attaques aériennes.

Un petit poulailler attenant est venu en annexe du principal. Je l'ai construit cet été, toujours dans le bloc grillagé. Bien pratique pour isoler des poules, ce qui est nécessaire parfois.

Poulaillers prêts à monter:

De très beaux poulaillers sont en vente sur divers sites marchands ou magasins (spécialisés ou non). Ils sont attrayants, ressemblent à de jolies petites maisons, proposent des facilités de montage, d'entretien, etc. Mais attention..... ils doivent avoir une épaisseur de bois de 12mm minimum, et ce, sur toutes les parties  extérieures, pondoirs et toiture inclus. En dessous, ces poulaillers "en bois de cagette" s'ils ne sont pas déposés eux-même dans un enclos ultra-sécurisé (dalle en béton, clôtures hautes et enterrées, voire électrifiées), feront sans aucun doute beaucoup rire le renard et ses puissantes mâchoires, ou les chiens errants.
Pensez à vos cocottes, elles dépendent de vous.... et même si votre poulailler "pré-fabriqué" coûte un peu plus cher à l'achat, le retour sur investissement dans la durée, et le plaisir de voir vos poules en pleine forme n'en seront que plus grands !!!!


L'entretien

Je change régulièrement les litières, au minimum 2 fois par semaine, le plus souvent 3 fois, voire plus si besoin,  et même tous les 2 jours si je peux, pour les dessous de perchoirs, (plus vous avez de poules plus le poulailler se salit vite et donc demande de rajouter des nettoyages). De plus, les fientes en décomposition sur la litière dégagent de l’ammoniaque qui affaiblit  les volailles sans parler de la prolifération de parasites.
Je nettoie aussi au fur et à mesure les nids dès qu'ils sont salis, (au fur et à mesure ne veut pas dire être collé aux poules chaque minute ! mais quand je passe je regarde "vite fait" ce qu'il en est) les poules aiment être dans un nid propre, et ramasser des œufs propres est quand même plus alléchant !
Coup de jet d'eau au moins une fois par semaine sur le sol du poulailler, nettoyage en profondeur 1 fois par an avec révision de l'état général, pendant l'été c'est bien je trouve, tout sèche vite, les habitantes peuvent se promener tranquillement pendant ce temps  et le poulailler aura été révisé peu de temps avant le retour des intempéries .
Les nettoyages (sauf l'annuel) me prennent environ 10mn  chacun, on ne peut pas dire que ce soit énorme !

Entretenir régulièrement le poulailler permet de ne pas avoir un travail énorme à faire d'un coup, un peu comme pour la maison 🙂 et évite de nombreuses infections type "gale des pattes" par exemple, ou autres parasites. Ils n'ont pas vraiment le temps de s'installer et de plus ça permet un contrôle régulier et une intervention rapide en cas de présence !


Les nids

J'ai opté pour des cagettes en bois remplies de foin, ou de paille selon mon stock.

Le côté pratique :  je les change régulièrement, hop au feu, et une toute neuve vient la remplacer.
Coût : 0€, en achetant des légumes au marché il est facile d'en trouver.

Intérieur du poulailler "maison".

J'ai aussi une cagette en plastique, elle passe régulièrement sous le jet d'eau.

Comme les poules adorent pondre là où les autres ont pondu, j'ai mis des faux œufs dans les nids. Maintenant en plastique, autrefois en plâtre, l'astuce était déjà utilisée par nos grands-mères pour les mêmes raisons.

Chez moi ça marche, donc je les laisse.

Quand j'ai dit qu'elles adorent pondre au même endroit, je n'exagère pas ! Je les ai vues faire la queue pour aller dans le même nid alors que d'autres identiques sont à disposition...ou s'entasser à 2 dans le même pour pondre.

Ma foi....!!!! Faut-il toujours chercher à comprendre ces drôles d'oiseaux ?


Les abreuvoirs

Un large choix est arrivé dans les magasins spécialisés, on peut se faire plaisir autant dans les formes que dans les couleurs !!! Je ne sais pas si mes emplumées font une vraie différence d'un point de vue confort, mais bon, on va dire que "à maître heureux, poules heureuses ?!"
Après en avoir testé quelques uns, j'ai opté pour un abreuvoir principal un peu surélevé par des pieds, et pouvant aussi être suspendu. C'est à mon avis le mieux par rapport aux abreuvoirs "à même le sol" car mes cocottes le salissent moins.
Laver régulièrement les abreuvoirs pour éviter la prolifération de bactéries.
J'ai conservé les autres et comme les points d'eau sont éparpillés sur le parcours, surtout en été, elles n'ont que l'embarras du choix ! Abreuvoir surélevé, abreuvoir posé, et même une bassine destinée au départ au chien quand il est dehors, mais tout le monde a un grand sens du partage à la maison !!!


Les gamelles

J'utilise une trémie pour le grain que je laisse à disposition, ça évite le gaspillage. J'en mets aussi un peu "à la volée" car elles adorent gratter la terre et chercher leur nourriture, ce qui est d'ailleurs leur principale activité.
Pour les pâtées, je les pose à heure fixe dans des boites plastique que j'enlève après le repas.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Ma page Facebook