Choisir ses poules

 Quel âge doivent-elles avoir ?

Pour des premières poules je vous conseille de les prendre au début du printemps ( Mars/Avril) et "prêtes à pondre". Elles auront environ 20 semaines. Elles seront plus robustes que des jeunes "démarrés", et surtout des poussins.  Peut-être un peu plus chères mais vous serez beaucoup plus tranquilles pour débuter votre petit élevage, et vous aurez la satisfaction d'avoir des œufs assez rapidement environ 15 jours/3 semaines après leur arrivée en général ( laissez leur le temps de s'adapter !).
Une seule fois j'ai retrouvé un œuf pondu pendant le transport, mais la poule était adulte. Ça a été assez exceptionnel dans l'histoire de mon poulailler, mais ça peut arriver !


Réfléchir à ce qu'on veut 

Tout est prêt, tout est vérifié, revérifié, mais il manque désormais le principal : les habitantes !!

"Toutes les poules sont pareilles....."            NON !!!

Il faut savoir ce qu'on attend de nos cocottes.

J'avais donc réfléchi à ce que je voulais bien avant.

vive les mélanges. Mes cocottes en 2016

"J'aime les mélanges, je n'attends pas de super production tout en étant heureuse de ramasser des œufs quand même, je les voudrais avec un caractère facile car elles vont vivre régulièrement en semi-liberté dans mon terrain, au milieu de nous donc pas question d'en avoir peur, et pour finir elles doivent résister au froid , donc être rustiques car je vis en moyenne montagne et que l'hiver...il fait froid !!!!"

"Ca risque de ne pas être facile..." mais au final, pas de grosses difficultés.

J'ai donc débuté il y a quelques décennies avec mes premières poules acquises chez un agriculteur spécialisé, assez rapidement "Croquetout" a fait les ravages expliqués en page d'accueil. J'ai donc retenté cette expérience avec des jeunes cocottes récupérées chez des amis, elles avaient fait leur preuves, à moi de faire les miennes.

Une coucou fermière, une noire née de divers croisements, ma survivante du 1er poulailler et un coq gaulois.

Ensuite, des petits sont nés, agrandissant le cheptel. Puis des disparitions ont demandé des remplacements, une brahma perdrix et son coq sont arrivés, puis un couple de Faverolles, on m'a aussi offert des poules soie (anciennement appelées"nègre-soie") noires avec leur coq.

J'ai ainsi pu au fil du temps voir ce que je préférais, comment je voulais orienter mon poulailler personnel.

C'est vraiment une question de choix.

Je préfère les grandes races, elles sont majoritairement plus calmes.

Mes choix ne sont pas figés, ce sont des coups de coeur.

J'adore les Brahmas pour leur calme, leur gentillesse, elles sont rustiques et malgré cet air un peu empoté ( sans doute du à leurs pattes emplumées) elles savent bien ce qu'elles veulent, elles pondent en hiver par contre leur ponte reste assez moyenne, elles sont un peu goinfres mais sont de bonnes couveuses, bonnes mères, et tellement belles avec leurs rondeurs, leur beau plumage, leurs yeux et leur bec qui leur donnent cette petite tête de rapace ! Les coqs que j'ai eus n'ont jamais été agressifs, des bons gros pépères, un plumage plus que magnifique, avec un chant assez grave et modéré ce qui n'est pas négligeable.
Les Brahmas ajoutent de la sérénité dans un poulailler, un pur plaisir de voir évoluer ces grosses boules de plumes affectueuses.

Mes jeunes Brahmas : Eulalie et Nougatine

 

Mes Faverolles avaient un peu les mêmes caractéristiques, mais la ponte était un peu plus élevée. Tranquilles avec une tête de petit hibou elles ont aussi embelli le poulailler.
Les Faverolles sont d'ailleurs issues de divers croisements dont la Brahma.

Les "soie" étaient plus vives, et avaient une plus grande tendance à s'échapper vu leur gabarit. Elles pondaient bien.
Grandes races et petites races ont très bien supporté la cohabitation, une entente tacite s'étant mise en place entre elles.

Mais je maintiens que je préfère les races moyennes ou grandes, questions de goût, à chacun son truc. Mais comme rien n'est figé,si un jour une raison se fait sentir d'avoir des petites poules, elles seront les bienvenues dans le petit poulailler.

Mes races fermières me plaisent bien aussi. Elles sont rustiques, bonnes pondeuses, et leur grande variété permet un poulailler coloré. Les miennes sont de races moyennes ou "presque" grandes ( je dis presque, car atteindre la taille des Brahmas reste quand même compliqué).

Coucou fermière, cendrée fermière, Sussex fermière, etc. plein de couleurs et plein d’œufs différents en fonction des races.

Les œufs de mes poules. La taille et la couleur varient en fonction des âges et des races

Je découvre une petite nouvelle : la Wyandotte grande race (existe en naine comme les Brahmas d'ailleurs). Les Wyandottes sont réputées rustiques, bonne pondeuses, avoir un caractère facile, et en plus, elles sont belles avec leurs plumes aux dessins précis.

Dentelle. Wyandotte GR à 4 mois.

 

Arrivée avec les Brahmas elle est toujours avec elles, mais plus vivace, on verra avec le temps le caractère de cette poulette.


Enregistrer

Ma page Facebook