Mes cocottes

Qui sont-ailes ?     Hé hé hé...

A chacun sa vision pour son poulailler.

Je garde le souvenir d'une réflexion de ma grande tante, fermière accomplie au tempérament bien trempé, qui m'avait dit un jour alors qu'enfant je lui demandais pourquoi elle séparait certaines volailles des autres : " Je ne mélange pas mes pondeuses avec ceux qu'on mangera ! tu imagines si je me trompe ??? Elles me nourrissent régulièrement je leur suis redevable" . Quand on connaissait le personnage on pouvait être surpris, mais j'ai toujours gardé en mémoire cette philosophie plutôt avant-gardiste à l'époque.

Chez moi, les poules n'iront jamais visiter le fond de mon four ou d'un faitout, une gousse d'ail coincée sous les ailes....
Et pas question de comparer le croustillant de Léontine à celui de Philomène ou de reprendre un morceau de Nini.

Ici on y entre pour y rester le plus longtemps possible, les oeufs fournis sont amplement suffisants pour me satisfaire et faire plaisir à mes proches.
Et même là, si bien sûr j'adore ramasser mes œufs qui me donnent l'impression d'ouvrir un cadeau quotidien, mes cocottes ne sont pas au rendement. Comme elles sont de races différentes et donc la couleur de leurs œufs aussi, j'arrive sans problème à savoir qui fait quoi, mais c'est juste un petit repérage. Celles qui vieillissent pondent moins, voire plus du tout, mais continuent leur vie de poule tranquillement.

Poule Léontine 07 2017
Léontine en Juillet 2017

Au final le roulement se fait parce que la nature suit son chemin comme pour tout. Tous ceux qui ont un petit élevage y sont confrontés.
Entre les blessures fatales, les attaques de prédateurs, (le risque zéro n'existant pas) ou juste le temps qui fait son oeuvre, des petites nouvelles viennent enrichir de leur présence mon petit poulailler et du coup laissent la ponte à niveau.

Ainsi va la vie...

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Poules Jacquotte Philomène 07 2017
Jacquotte et Philomène (Juillet 2017)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les "anciennes"

  • Jacquotte fausse Marans
  • Philomène coucou fermière
  • Léontine Grise cendrée fermière

Les petites dernières:

  • Nougatine Brahma croisée Colombia et blanche
  • Eulalie Brahma perdrix
  • Dentelle Wyandotte (grande race)

Poules à 4 mois 07 2017
Les petites dernières à 4 mois (Juillet 2017)

Enregistrer

Enregistrer


Celles qui se sont envolées...          

Résultat de recherche d'images pour "symbole triste"

Augustine Sussex fermière
Augustine (sussex fermière)

Pimpi (rhode island industrielle)

Poule coucou fermière camail doré Mauricette
Mauricette (coucou fermière camail doré) un gros coeur avec plein de plumes autour....

Cendriyette (cendrée fermière) et Aglaé (harco industrielle) 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a une vingtaine d'années j'ai aussi tenté les oies de Guinée !!!!!

Leur vie se faisait tranquillement dans leur coin, si ce n'est le jars qui était très dominateur au moment de la distribution de nourriture et stressait un peu les poules.
Quand son oie a disparu à cause d'un prédateur ainsi que son oison devenu adulte mais beaucoup plus sympathique que lui, un peu plus tard pour les mêmes raisons, (prédateur parti avec juste le cou et la tête laissant le corps entier dans le jardin.....juste horrible à trouver), il est devenu très agressif envers tout le monde au poulailler ainsi qu'envers les humains et particulièrement moi qui était régulièrement présente pour les soins.
Il disparu étrangement quelques années plus tard, sans laisser de traces alors que tout était enneigé autour du lieu où il se trouvait, ca reste un de nos mystères ! Mais je n'ai plus voulu renouveler cette expérience pour ce qui me concerne.

Mon oie qui couvait. 1998

 

La famille "Oies" après la couvaison

Famille oies au grand complet. A gauche le jars, à droite la femelle, au centre l'oison.

Ma page Facebook