Les dernières “ptites” nouvelles

L’automne a été dur au petit poulailler….

En fait ce n’est pas l’automne, mais le contrecoup de la canicule de cet été qui a bien fragilisé les cocottes. Elles l’ont supportée tant bien que mal, j’ai tout fait pour qu’elles souffrent le moins possible de ces chaleurs. Cependant la fatigue accumulée n’a pas été facile à gérer pour certaines.

Comme chaque automne il y a des “basiques” à ne pas oublier. J’ai donc vermifugé et ajouté des vitamines pour supporter le changement de saison, donné des pâtées magiques pour faire face aux mues (que j’ai trouvé moins importantes curieusement), et ca en a requinqué la plupart.

Malgré tout j’ai vu partir Nuage et Dentelle. L’une est morte d’un coup, je pense à une attaque cardiaque, l’autre s’est éteinte en quelques  jours et je n’ai pas pu la sauver.

Le changement de saison annonçant la grisaille à venir s’est donc fait sentir aussi au niveau du moral. Une lassitude m’a effleurée mais j’aime trop ce que m’apportent mes poulettes pour arrêter. C’est un trop grand plaisir pour moi de les avoir….alors “on continue” !

Je suis donc allée le mois dernier chercher 3 autres cocottes. Enfin trois…..je dirais 2 et demi !!!

Pour la première fois je me laisse tenter par une race très petite : j’ai pris une petite Sabelpoot porcelaine. Grosse comme une tourterelle dont elle est même, de loin, ressemblante.  Pattes emplumées comme une Brahma, elle est baptisée tout naturellement “Pantoufle”.
En fait c’est une petite cocotte très fière qui a déjà son caractère. Je l’habitue au contact  sachant que cette race est assez proche de l’humain.

Pantoufle Octobre 2019

Je trouve aussi une petite “Poule Soie” fauve (appelée “Nègre Soie” jusqu’en 2009 en raison de la couleur de sa peau et de celle de son ossature). J’en ai eu des blanches il y a très longtemps. Ah ça me change de mes doudounes Brahmas !! Les plumes de la Poule  Soie sont plutôt un duvet soyeux, et les oreillons turquoise la rendent coquette. Pomponnette sera son nom ici.
Elle et sa copine Sabelpoot sont inséparables, et comme à chaque intégration, un clan se forme.

Pomponnette Octobre 2019

S’y rajoute une copine plus commune, rousse pondeuse, “Rhode Island” une gentille cocotte qui me suit partout, et dont les bons œufs nous régaleront plus tard. La dernière que j’ai eue de cette couleur s’appelait Pimpi, ce sera donc “Pimpi 2” ce qui en anglais auvergnat donne “Pimpitou” 😊.
Ces trois-là finissent de donner un côté “Dalton” au petit poulailler où on va vraiment du plus petit au plus grand.

Le trio des 3 P

Compte tenu de la différence de taille j’ai choisi de les intégrer en grillageant une partie intérieure du poulailler. Les anciennes pouvaient donc les voir et s’y habituer, idem pour les nouvelles. Le 4e jour le grillage a été enlevé et tout le monde cohabitait sans soucis. Ca n’empêche pas les coups de becs de la hiérarchie mais rien de violent, juste un rappel “maison” du règlement intérieur !

Le petit poulailler continue sa route, entre départs et arrivées. Chaque cocotte qui l’a occupé reste au fond de ma mémoire et pour certaines c’est au fond de mon cœur qu’elles se sont perchées. Il y a trop de bonheur à les voir vivre et leur “donner”.

Eulalie prend Pomponnette sous son aile et fait une belle couette bien chaude pour la nuit !

Cette bestiole à plumes est pleine de surprises, d’autant plus qu’on nous a rabâché à longueur de temps sa stupidité. En fait il n’est pas question de stupidité, elles sont loin de l’être, mais je pense plutôt à de la lâcheté : celle de l’humain qui préfère considérer dans un geste de déculpabilisation dédaigneuse que ce qu’il mange est idiot…?

 

 

8 réflexions au sujet de « Les dernières “ptites” nouvelles »

  • 18 novembre 2019 à 20 h 31 min
    Permalink

    Que de belles poulettes !!! bisous Pascale !

    Répondre
    • 19 novembre 2019 à 10 h 38 min
      Permalink

      bisous Roselyne 😊

      Répondre
  • 18 novembre 2019 à 21 h 11 min
    Permalink

    Comme il est dur de les voir partir… on pourrait être tentée de baisser les bras. Mais elles sont un tel bonheur à regarder vivre. Quelle bonne idée d’en avoir intégré 3 nouvelles !

    Répondre
    • 19 novembre 2019 à 10 h 43 min
      Permalink

      Oui Françoise, elles sont pleines de vie et pétillantes, elles me font 1 bien fou, ce n’est qu’un échange entre nous où chacun donne à l’autre sans forcément le savoir, comme dans toute belle relation ♥ alors je continue celle-ci….on verra….
      Merci pour ces gentilles paroles 😊

      Répondre
  • 18 novembre 2019 à 21 h 55 min
    Permalink

    Bravo pour leurs petits noms ! Très humoristiques comme toujours. Quand est-ce que tu nous publies le 1er dictionnaire de prénom de poules ?

    Répondre
    • 19 novembre 2019 à 10 h 44 min
      Permalink

      Voilà une belle idée Anne….à creuser !!! 😉

      Répondre
  • 19 novembre 2019 à 14 h 28 min
    Permalink

    Comme toujours, je me laisse bercer par ces jolis récits qui sont si bien contés qu’on en oublie le monde réel et que parmi les “pantoufles, pimpi 2 et autres”, on glisse dans un doux bonheur d’où l’on a du mal à émerger. Bisous bisous.

    Répondre
  • 19 novembre 2019 à 15 h 58 min
    Permalink

    bienvenue à tes petites poulettes – elles vont bien vite s’intégrer si ce n’est déjà fait
    Je trouve que tu leur donnes à chaque fois des noms qui leur vont bien et c”est
    vrai qu’elles sont attachantes
    les poules sont loin d’être bêtes – c’est vrai que pour ceux qui les mange il faut bien les
    dévaloriser si on ne veut pas se culpabiliser
    depuis que je suis tes messages “en direct du poulailler” j’ai banni la poule de mes repas
    fini la poule au riz sauce suprême – plus de lapins non plus depuis que j’allais avec jluc
    soigner ceux de ma voisine – bisous et merci pour tes messages plein de belles pensées –

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *