Histoires de poules et d’un poulailler familial

"Échanger nos connaissances"

Souvent cantonné au fond du jardin, le poulailler reste encore réduit à la fonction basique de produire des œufs ou des volailles de consommation.
Un passage quotidien pour "relever" les œufs, donner à manger, nettoyer (pour ceux qui nettoient... ) reste le seul moment de lien réel avec ces drôles d'oiseaux.
C'est ainsi que j'ai vu les poules de mon enfance, et mon premier poulailler il y a 22 ans.

 

Poule et chienne border collie dans le jardin

Tout a changé quand un renard, ennemi héréditaire des poules et des éleveurs, a saccagé ce premier poulailler, laissant une seule survivante....ne me demandez pas pourquoi.
La survivante en question, ne pouvant rester seule (les poules détestent la solitude) dans ce poulailler devenu trop dangereux, et un "peu" traumatisée quand même, a donc été ramenée vers la maison qui possédait une cour intérieure fermée où nous passions souvent, et des clapiers désaffectés. Je lui ai donc aménagé un clapier, fermé le soir et ouvert la journée, où cette cocotte prit ses habitudes.
De fait, nous lui parlions, et avons établi un vrai lien d'affection avec ce petit volatile.
Intrépide, voire culottée, elle gambadait partout, les fenêtres de cuisine devaient être fermées pendant notre absence même brève, Mademoiselle adorant les miettes et restes éventuels de repas. Un paquet de céréales non rangé immédiatement voyait arriver à "ailes abattues" ce bec voleur.
Un œuf quotidien dans le clapier était notre récompense en guise de remerciement.

La Poulomania

Pour ma part c'était fait, j'étais mordue..... j'avais contracté le virus de la "Poulomania" !!!!!
D'autres poulaillers et habitant(e)s ont suivi, au gré de mes changements de lieux et de vie. Un seul break au milieu, vivant en appartement c'était compliqué !!!! Mais jamais elles ne sont sorties de ma tête ces bestioles-là. Quand on a eu des poules je crois bien qu'on est abonné pour un moment !!!

J'aime tous les animaux, j'aime passionnément mes animaux, un lien particulier avec chacun, chats, chiens, un vrai amour pour eux. Et mes poules se sont naturellement greffées à la liste.

Ceux qui disent "une poule c'est bête" ne les connaissent pas, et n'ont pas dépassé le stade expliqué plus haut.
Une poule c'est intelligent, têtu, obstiné même, familier, affectueux aussi, parfois "pot de glue", plein de conversation, intéressant à observer, et souvent très drôle.
On apprend plein de choses avec elles. Les observer peut aussi nous apaiser, nous rappeler le lien à la découverte de la nature.

En plus elles ne sont pas onéreuses, tant dans leur alimentation que leur achat, qui en dehors de certaines races est plus que raisonnable. Ici on trouve sans soucis des races fermières à moins de 15€.

Elles sont écolos, recyclent (à ne pas confondre non plus avec des poubelles), limitent les déchets, produisent, que demander de mieux ?

Elles sont majoritairement solides et rustiques, sauf maladies particulières qu'on peut souvent éviter dans la prévention.
Elles peuvent vivre pas mal de temps. J'en ai gardé une 8 ans, elles peuvent vivre une bonne grosse dizaine d'années sans problèmes, surtout les souches non industrielles.

Elles sont familières et de fait peuvent être proches d'un animal de compagnie.

Et puis....elles me font vraiment rire.
Leur façon d'être, de bouger, de courir est pour moi un constant plaisir. Elles ne font pas exprès mais elles sont foncièrement drôles. Un air pimbêche, snob, courroucé,  étonné, balourd, empoté, observateur, curieux, elles ont toujours une expression affichée rigolote.
Comme elles bougent tout le temps, c'est un festival.

Quand je veux me changer un peu les idées, je me cale sur un siège, je les regarde, et souvent je prends de bons fous-rires.
Les voir courir après le même moucheron, parfois se cogner en essayant de l'avoir ensemble, ou piquer la queue du chat posée là comme un gros vers tentateur, les regarder arriver tranquillement d'un même pas les unes à côté des autres "façon western", ou chiper un truc dans le bec de la copine, ou encore se rapprocher "l'air de rien" puis monter sur le dos du chien qui n'a rien vu venir et semble désabusé, les observer mangeant tranquillement puis se mettre à courir comme si elles avaient une urgence à régler ce qui est sans doute le cas car le brin d'herbe sur lequel elles ont toutes fondu à l'air vraiment mieux que les autres ! etc. est un réel plaisir.
Elles sont les reines du film comique, ça n’arrête pas.
C'est là tout l’intérêt de participer à leur vie régulièrement.  On les découvre vraiment.

Comme une thérapie en quelque sorte......

En conclusion

L'idée de ce petit lieu virtuel, est juste de partager, échanger, mes connaissances et mes expériences avec ces dinosaures trop méconnus que sont les poules.
Ceci est juste le résultat de mes observations et pratiques personnelles, en suivant des conseils, en les adaptant parfois, et d'autres fois à tâtons....
La pratique des autres éleveurs partagée sur des forums, sites ou blog m'a souvent aidée.
Je n'ai pas d'autre prétention, si ce n'est peut-être de vous donner envie d'avoir des poules !!!!

Alors en route pour suivre les aventures de mon petit poulailler amateur !!!! ????
N'hésitez pas à échanger avec moi ou à me laisser des commentaires !!!!!

Ma page Facebook